Le meilleur des cordes

© Escalade Alsace
Yann Corby
Test de matériel
   Dégaine ARGON   
   Test - Dégaine - Argon - Kong
  
Par Julien Panigot (test et texte)


Le neuvième banc d'essai publié par Escalade Alsace est consacré aux dégaines Argon de la marque italienne Kong.
La mission a été confiée à Julien Panigot, grimpeur expérimenté et de haut-niveau (8c à son actif).
Les dégaines lui ont été confié plus de quatre mois afin qu'il puisse vous livrer un avis des plus éclairé (il les a prêté suite à un accident d'escalade qui l'empêche toujours de grimper à l'heure où nous publions ce test).



Introduction:

Ayant lu les quelques tests déjà réalisés sur escalade-alsace par mes amis grimpeurs, j'ai souhaité moi aussi me prêter au jeu du test-matos. On m'a alors confié un jeu de dégaines Argon de Kong, à utiliser en falaise avant de vous faire part de mes remarques.

Tester ces ultra light super fines ici en Alsace dans des projets après travail n'avait que peu d'intérêt. Mais le hasard faisant bien les choses j'avais justement programmé 15 jours de grimpe dans les gorges du Tarn cet été. J'ai donc pu mettre à l'épreuve les Argons sur leur terrain de prédilection : les longues voies à vue.


Mon avis :

J'ai globalement grimpé avec plaisir équipé de ces nouvelles paires. Mais une lamentable chute au sol mit fin brutalement à ces quelques jours de test intensifs dans le sud. Je commençais pourtant à faire confiance à ces 69 grammes de technologie malgré leur rapport poids / résistance pour le moins étonnant : 21 KN doigt fermé. Bien que ce soit sans doute la limite basse pour un mousqueton de dégaine (la moyenne est à 22-23 KN) il reste tout de même de quoi faire voler n'importe quel rugbyman sur quelques bons mètres, comme il est de coutume là bas dans le Tarn ! Encore faut-il avoir plusieurs mètres à disposition pour voler… mais c'est un autre problème.

Commençons par le point positif majeur des Argons : leur faible poids est tout simplement déroutant, surtout si comme moi vous grimpez depuis 15 ans sur les vieilles dégaines de vos débuts…
69 grammes chacune, ça fait à peine 800 grammes pour équiper les 50 mètres des ailes du désir (longue voie du Tarn), non négligeable… Au pied de la voie on ne se sent pas comme partant à l'assaut du Nose, bardé de quincaillerie en tout genre. Elles savent se faire oublier, même à 15 sur le porte-matériel.
Les mousquetons de dimension normale ne donnent pas l'impression de mousquetonner un Lego. Le poids n'a donc pas été gagné sur leur taille ce qui peut être très appréciable dans certaines situations (nous y reviendrons). Leur doigt fil très souple permet de plus un clippage / déclippage très aisé.

Concernant le reste des caractéristiques des Argons je serai plus nuancé. Mais rappelons-nous avant de poursuivre que l'intérêt d'une dégaine ultra légère réside avant tout dans son poids et son encombrement limité !

Lorsque comme moi vous grimpez essentiellement après travail et que vos paires sont en place lorsque vous tapez un essai, les Argons ne donnent pas forcement meilleure satisfaction qu'une dégaine X ou Y…
En effet il est souvent nécessaire lorsqu'on arrive un peu au taquet sur un point de se jeter sur la dégaine pour clipper. Idem lorsqu'on travaille une voie. Or les Argons ont une sangle fine qui offre une prise assez moyenne. Si vous êtes vraiment daubé c'est moins confortable qu'une bonne vieille sangle imposante. Cependant relativisons : le mousqueton de l'Argon étant tout de même assez large, votre main reposera sur ce dernier le temps de clipper, limitant le problème de la médiocre prise s'offrant à la main.
Notons qu'à poids quasi équivalent il existe d'autres dégaines chez d'autres constructeurs dont les mousquetons sont très petits en plus d'avoir une sangle très fine. Il devient alors très délicat de clipper paire en main.

A vue, paires au baudrier, un peu fébrile au dessus des points, cherchant à poser la dégaine dès que possible, on a vite fait de regrêter la souplesse des Argons. En effet chaque mousqueton de la dégaine est assez libre dans la sangle et cela pose deux problèmes :

- le mousqueton destiné à être placé dans le spit est extrêmement mobile. Il ne tient pas tout droit si on ne prend en main que la sangle. Or n'avez-vous jamais essayé de gratter quelques millimètres pour poser une dégaine à bout de bras en la tenant par la sangle, avec la dernière bonne prise permettant de clipper cool… ? Si bien sûr ! Avec l'Argon ce n'est pas possible aisément, ou alors il faut équiper vos dégaines de strings (80 centimes pièce). Le modèle de string standard fait l'affaire, mais attention, c'est 12 grammes de plus par dégaines !

- Ce même mousqueton (destiné à être placé dans le spit) se retourne facilement sur le porte matériel. Pour peu que vous ayez un style un peu explosif, quelques mouvements dynamiques dans la voie ou de bonnes montées de pied à faire il est possible que vous soyez obligé de retourner le mouskif avant de pouvoir l'extraire du porte matériel. Cela peut être pénible dans un bel essai à vue…

- Psychologiquement il peut être difficile pour certain de se lâcher complètement au dessus d'une dégaine dont la sangle n'a que 1,2 centimètres de large pour 0,6 d'épaisseur. Certains grimpeurs (non je ne donnerai pas les noms) m'ont confié ne pas se sentir très à l'aise.
Bien entendu ce n'est qu'une crainte irrationnelle puisque les Argons sont homologuées UIAA. Notons les résistances annoncées : 21 kN, 8 dans la largeur et 7 kN doigt ouvert. C'est tout de même moins que pour d'autres. Je possède par exemple certaines dégaines Kong qui annoncent 26 kN, 9 en largeur et 10 doigt ouvert. Bien qu'irrationnelles, les craintes s'expliquent !

Mais qu'en est-il de la résistance des Argons à l'abrasion ? Je ne les ai que depuis 4 mois, et rien n'est à déplorer concernant l'usure de la sangle. Par contre qu'en sera-t-il après moult chutes répétées au même endroit, 10 fois dans la même séance, séance après séance…Nous mettons ici en Alsace nos dégaines à rude épreuve : angles, rocher abrasif, paires en place longtemps dans un climat parfois sévère. Je dois reconnaître que l'usure en utilisation extrême m'inquiète un peu ! Relativisons à nouveau : les solutions existent. Il suffit par exemple de protéger la sangle avec du strap ou un morceau de chambre à air, comme on le ferait pour une dégaine normale. Notons d'ailleurs que si la sangle d'une vieille dégaine bien large est coupée sur 2 millimètres, il est tout aussi dangereux de grimper dessus que sur une Argon coupée sur 2 millimètres… je crois qu'à nouveau c'est essentiellement dans la tête que ça se passe !

Concernant les mousquetons, ils sont assez minces. J'imagine qu'à l'usage ils se font " bouffer " plus vite que d'autres par les descentes en moulinette. Mais à nouveau voyons le coté positif : En cas de manip de réchappe, si vous êtes amené à redescendre en moulinette sur un point, il est plus facile de passer la corde dans le ring et d'en retirer le mousqueton compte tenu de son faible diamètre. Malheureusement généralement les longues voies qui justifient l'emploie des Argons sont équipée (pour la plupart) avec des spits, qui interdisent évidement les moulinettes de réchappe.

Bilan :
Pour conclure ce test je dirais qu'il faut cibler son investissement.
Acheter les Argons pour grimper sur des voies de 15 mètres avec 3 points dont le relais, ce n'est pas nécessaire.
Par contre s'offrir un jeu complet de 12 dégaines Argon pour un grimpeur de à vue qui bataille régulièrement, les coudes aux oreilles, dans de longues voies (les voie abus du Tarn par ex), c'est une évidence !

Il faut simplement se rappeler que les Argons visent un objectif principal : alléger le grimpeur. En cela la mission est remplie ! Mais en plus ces dégaines sont d'un clippage facile et se tiennent relativement bien en main (par rapport à d'autres ultra light) lors d'un saut désespéré sur la paire (par rapport à d'autres ultra light / la taille du mousqueton permet d'y passer 3 trois doigts pour ceux qui ne jettent pas sur la sangle mais dans le mouskif).

Avec un prix public à 12,5€ (on les trouve à 11,9€ sur le Web) les Argon se situent dans la fourchette basse des dégaines ultra-light (10,95€ chez Fixe jusqu'à 21,9€ chez Wild Country) ce qui est tout sauf un détail!
Alors profitez des quelques grammes économisés sur la quincaillerie pour reprendre 3 trois fois du dessert !!!



Caractéristiques techniques
 • FabricantKong
 • Poids69g
 • SangleDyneema, 12cm
 • Mousqueton(s)L 93mm, l 55mm, R 21 kN, r 8 kN, R(ouvert) 7 kN, Poids 31g
 • Certifications
 • ContrôleTestée individuellement
 • Prix conseillé12,50 €
On applaudit !
 » Le poids, la légèreté
 » Mousquetonnage souple, facile.
 » Très bon rapport qualité / prix (catégorie light)
 » Manip de réchappe facilitée par le diamètre des mousquetons

On aime moins
 » Mousquetons qui peuvent se retourner sur le porte matériel
 » Manque de rigidité (pose à bout de bras)
 » Aspect psychologiquement déstabilisant (très subjectif!)
Sur le WEB
 » Site du fabricant : Kong
 » Page produit : Argon
 » Site du distributeur : Horizon-vertical

Fabricants, distributeurs : si cette rubrique vous intéresse contactez nous par mail contact[at]escalade-alsace.com



www.escalade-alsace.com