Le meilleur des cordes

© Escalade Alsace
Yann Corby
  Voies et Blocs : Régions > France [Alsace-Moselle] > Windstein > Marche à l'ombre directe
    
Marche à l'ombre directe[ Recherche de Voies
Marche à l'ombre directe - 8a


(41 votes , 3.1 / 5)
(2 cmts)
 Il y a 8 commentaires à propos de cette voie
[ 07/06/2017 ] - page
Franchement ? Non. Carrément orgasmique une fois sa méthode trouvée. Merci de m'avoir donné envie de ré-essayer !

[ 02/07/2014 ] - BM
M-A-J-E-U-R !
Dans ce niveau et dans les VDN, peut-on faire mieux ?

[ 02/10/2007 ] - Florent
Qu'on ne s'y méprenne pas mon cher Thomas : je n'ai pas dit me ranger à ta fameuse (fumeuse ?) théorie de l'esprit de la voie, je n'ai fait qu'indiquer que l'itinéraire original ne rejoignait pas l'arrête.

Autre souvenir marquant : l'enchaînement (par le "jeune grimpeur fort en devenir" justement) de cette voie (avec le crochet gauche) le 27 janvier, alors que la neige tournoyait !

Il manque à mon avis beaucoup de noms à la liste des ascensionnistes de cette voie.

[ 02/10/2007 ] - TL
Je me souviens également avoir assuré Cyrille dans marche à l'ombre directe (bien avant que la prise ne casse). Son ascension m'avait alors fortement impressionné. Un mélange parfait de force et de précision. Un des mes souvenir d'escalde les plus marquant : il me suffit de fermer les yeux pour me repasser le film de cette escalade exceptionnelle.

Un nom à ajouter à la liste je pense...

[ 02/10/2007 ] - TL
Au passage, il manque dans la liste des ascensionnistes Julien Panigot et moi-même. Nous avons fait (si ma mémoire est bonne) les premières et deuxièmes répétitions (je ne sais plus dans quel ordre).

[ 02/10/2007 ] - TL
Cher Thomas,

J’arrive tardivement à ta rescousse…
Mais voici l’explication. En des temps reculés, il y avait deux façons de « faire » Marche à l’ombre : soit en utilisant l’arête à la hauteur du petit toit (la ligne était alors cotée 7b+ (cf. ancien topo ici : http://www.escalade-alsace.com/falaise/windstein.php)), soit en grimpant directement dans le toit. (la cotation passant alors à 7c+ (marche à l’ombre directe)).
En 2002 une prise a cassé dans le bas, compliquant considérablement le passage au niveau du 2 ou 3ème point. Il allait sans dire pour les premiers ascensionnistes de la nouvelle version, que l’arête restait taboue dans le haut de la voie : on passait donc à 8a pour marche à l’ombre directe.
Or récemment (6 mois), un jeune grimpeur fort en devenir, ramant plus que de raison sous le toit, décida de mettre fin à son calvaire en effectuant un petit crochet par la gauche et de remonter l’arête. Certains considérèrent alors que cette nouvelle ancienne version (marche à l’ombre « par l’arête ») devait valoir 7c+.

PS je constate avec joie que Florent se range finalement à ma théorie sur « l’esprit des voies » et sur la notion de « wegdefieniert ». Bravo Flo ! Cette évolution t’honore.


[ 02/10/2007 ] - Florent
Pour moi, la directe est l'itinéraire original. Sinon, il est toujours possible (et plus facile) de regagner l'arrête à gauche plus tôt...

[ 29/09/2007 ] - thomas w
Quelqu'un pourrait il m'expliquer la différence entre "marche à l'ombre" et "marche l'ombre directe"? Moi, je pensais qu'il n'y avait qu'une seule possibilité...


Donner une note à cette voie :




www.escalade-alsace.com