Le meilleur des cordes

© Escalade Alsace
Yann Corby
[ ancien forum ]
 FAQFAQ   RechercherRechercher  Liste des MembresListe des Membres   S'enregistrerS'enregistrer   ProfilProfil   Messages privésMessages privés   ConnexionConnexion 

Ta plus belle croix en 2009?
Aller à la page Précédente  1, 2, 3
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     -> escalade-alsace.com
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Fabien



Inscrit le: 25 Juil 2007
Messages: 236
Localisation: 67

MessagePosté le: 09 Jan 2010 - 20:33    Sujet du message: Répondre en citant

Freddy tu as raison, mais il ne faudrait pas que ton message décourage celles et ceux qui ont envie de partager une belle histoire sous prétexte qu'il n'existe pas de photo de leur ascension.

Ce post est LE meilleur, le plus intéressant et motivant que j'ai lu dans un forum (escalade)...alors merci (je me répète...) pour toutes les contributions!! En espérant très fort quelles continueront à arriver.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Balgaroth



Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 26
Localisation: Obernai / Dublin

MessagePosté le: 09 Jan 2010 - 20:46    Sujet du message: Répondre en citant

Fabien a écrit:
Freddy tu as raison, mais il ne faudrait pas que ton message décourage celles et ceux qui ont envie de partager une belle histoire sous prétexte qu'il n'existe pas de photo de leur ascension.

Ce post est LE meilleur, le plus intéressant et motivant que j'ai lu dans un forum (escalade)...alors merci (je me répète...) pour toutes les contributions!! En espérant très fort quelles continueront à arriver.


Entierement d'accord avec Fabien !
_________________
Le tout c'est d'y croire ! T'inquiète, dieu est avec toi ...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
THE



Inscrit le: 13 Juil 2007
Messages: 49
Localisation: Strasbourg

MessagePosté le: 10 Jan 2010 - 10:51    Sujet du message: Répondre en citant

Septembre 2009 : Retour vers l'obsession du moment : Le mur (7A) au Neuntelstein.


Voilà la cinquième séance consécutive que je consacre exclusivement à cette voie. La certitude ancrée au fond de moi que je peux réussir cette voie que je trouve très exigeante.

J'avais déjà l'espoir (la certitude) -douché- lors de ma précédente tentative Lundi.

J'y suis donc retourné ce jour, avec la ferme envie de faire la croix au premier essai.

Il faut dire que je la connais par coeur ; il suffit de fermer les yeux pour que je visualise toutes les prises, je vois tous les mouvements et sans problème je me vois au sommet - victorieux- .

Et là, après quelques minutes de concentration, je m'élance et ... échoue au crux. GASP !

Quelques secondes pour me vider la tête et hop c'est repartit ..... RE GASP !

Je m'installe au pied de la voie, assis immobile, ruminant mes échecs et je dois l'avouer très démoralisé.

C'est à ce moment là que je l'ai vu. D'abord attiré par des craquements, puis par une forme qui bouge : un magnifique petit écureuil roux qui manifestement ne m'a pas vu.

Je me garde bien de bouger et le voilà qui, suivant sa route, arrive à moins d'un mètre de moi. Il m'aperçois et me regarde fixement sans bouger.

Etrange face à face ou aucun des deux protagonistes n'osent faire un mouvement.

Au bout de quelques secondes il se décide à avancer en me contournant, pas bien loin, et saute sur un arbre.

Il s'arrête comme pour vérifier que je le regarde, puis saute sur une branche, y grimpe à toute allure, saute sur une deuxième et en descente maintenant, me lance un dernier regard qui semble me dire : " tu vois c'est pas difficile, ré-essaye".


Vous savez quoi ? dans la foulée j'ai fais la croix
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
vince51



Inscrit le: 10 Jan 2010
Messages: 1
Localisation: châlons en champagne

MessagePosté le: 10 Jan 2010 - 11:35    Sujet du message: Répondre en citant

bonjour à tous,

Pour ma part cette année fut celle de la redécouverte d'un petit coin de paradis qu'est le département du jura.
je fréquentais déjà réguliérement les lieux jusqu'à 2005.
Au début du printemps j'ai quelques temps recherché un endroit où je me sentais l'envie de m'investir.
j'ai tout d'abord songé au franken en y faisant 4 allers retours sur le w en l'espace d'un mois et demi.( au départ de châlons ou nancy et parfois seul) mais la distance m'a résolu à ne pas poursuivre cette direction.
j'ai donc repensé au jura.
aprés la réussite de quelques voies m'est venu l'envie de rechercher, découvir...
au fil de mes visites,
Ma première surprise fut la rencontre de grimpeurs locaux trés motivés dont le célébre fred W qui a tant oeuvré en alsace.
l'un d'entre eux franckG m'a époustouflé par son dynamisme, son envie, sa condition physique et son calme bientôt legendaire dans ce petit coin.(même la vipère qui l'a pîqué redescendu dans son sac lors d'une journée d'équipement n'a pas effleuré son calme).
Plusieurs sites sont nées sous son impulsion lui demandant de nombreuses journées d'efforts.
c'est donc avec l'aide de franck que j'y ai équipé une ligne majeure sur le site de saint romain que j'ai nommé "demain encore"8a+

Mais qu'est ce que c'est bon d'immaginer une ligne, de mettre la stat, d'essayer les mouvements comme on peut en moule, de renoncer en se disant que le crux est trop dure pour finalement mettre les points avec franck dans le doute le plus totale, de voire casser le peu de bonnes prises, puis soudainement aprés tant d'acharnement et de temps passé à comtempler le mur et à essayer de comprendre comment faire pour résoudre la section, de réussir le mouvement avec finalement une méthode tout en équilibre et sensation.
La première ascension revenant à mon frère thomas emmené de force hors de surgy, plus éfficace que moi pour dompter ce bombé et aidé par mes précieuses méthodes. il me faudra revenir et quelques essais de plus pour enchaîner à mon tour.
mes bons souvenirs sont nombreux, néanmoins je vais garder en tête
l'équipement du bas de la première ligne d'une falaise dont je suis en train de developper.
une longue fissure cheminée m'a demandé 2 jours armé de mon petit jeu de friends et du perfo. plusieurs mètres sans prises de mains. les chutes pas rassurantes dans cette cheminée bardé comme j'étais.
une patience sans faille de mon assureur, avec une pluie et une température du moins de novembre pour finalement y poser le dernier point. la troisième journée sera l'occasion à sophie de se réchauffer un peu à coup de jumar en posant les points manquant et de purger des monstres
bilan 25m 6b
Je souhaite à tout le monde un jour d'être "acteur" de son activité que se soit en équipant, néttoyant ou entretenant un site, de traçer un chemin d'accés, de changer un point déffectueux en camouflant l'ancien ( trop souvent négligé Sad ou renforcer proprement une prise (téléfée....), brosser les prises, traits,... ça prend du temps mais si on veut préserver notre terrain de jeu.

Sur ce j'espère avoir apporté une pierre à l'édifice virtuelle en ce jour glacial.
bonne année à tous
vincent GABRIEL
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Nando



Inscrit le: 17 Déc 2007
Messages: 34
Localisation: Cernay les bains

MessagePosté le: 10 Jan 2010 - 12:48    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour,

pour ma part, voici ma plus belle croix en 2009, au mois d'août pour être précis, la collante n'était pas au rendez-vous mais je me sentais fou, indomptable, impétueux ! Une aventure épique, en solo, et sans repérage de la voie...

Tout a commencé avec un gros orage. Moi, relax, en train de siroter une bière (faut dire j'étais protégé par un toit).
Soudain, une voix dans mon dos, un appel auquel je n'ai pu résister :
"Chéri, les fenêtres sont ouvertes à l'étage, bouge toi !!!"
Moi, ni une ni deux, on m'dit ça, ben je fonce !

Et c'était parti pour presque trois mètres d'escalade, tout en adhérence dans les pieds, sans prise de main, j'ai dû user de tout ce que j'avais appris à la Martinswand et à Ailefroide pour gérer le crux, une sorte de passage ou soudain il fallait virer de bord à 90° sous peine de se prendre une dalle raide et lisse en pleine face...J'vous raconte pas l'angoisse !

Finalement l'ascension terminée, je remplis à bien ma mission, et fort de mon expérience, réussis même une désescalade afin de retrouver l'apéro.

Une photo prise depuis le sommet de la voie :

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
yellow man



Inscrit le: 08 Jan 2010
Messages: 3

MessagePosté le: 10 Jan 2010 - 13:16    Sujet du message: Répondre en citant

Majeur le post de vinc'.
Faudra qu'on vienne essayé ces voies...et merci pour avoir consolidé la prise de téléféérique, ce qui à contribué à tous les enchainements de cette voie ces 2 dernières années...(dont Vinc en premier).
A bientot dans le jura cette fois si, ou dans le dijonnais (bizarrement, des régions à bons vins...)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
julien68



Inscrit le: 28 Juil 2007
Messages: 89

MessagePosté le: 10 Jan 2010 - 14:55    Sujet du message: Répondre en citant

Hey, heureux de te voir vince!
C'est clair que je te remercie d'avoir renforcé la prise de téléféerique. Après t'avoir regardé reonforcer la prise, en esperant qu'elle ne se casse pas en milles moceaux, après avoir atendu que ça sèche, mon ascension à froid en fin d'apres midi fut un peu irréel!
Je pense que l'on s'en souviendra encore longtemps. Smile

Bon souvenir, mais pas de 2009.

J'ai bien mieux comme journée mémorable, et celle-ci s'est passé en 2009, et je pense qu'elle restera la plus belle journée de ma carrière de grimpeur, j'ai le sentiment de pouvoir passé à autre chose maintenant, je suis paisible.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Thomas TRUCHET



Inscrit le: 13 Juil 2007
Messages: 13

MessagePosté le: 10 Jan 2010 - 19:57    Sujet du message: Répondre en citant

A défaut d'avoir une photo dans Les nouvelles plantations du Christ (Gorges du Tarn), en voici une de Buoux dans La Rose et le Vampire :



Pour la petite histoire il m'a fallu 2 ans et 4-5 déplacements à Buoux avant de l'enchaîner.

Lors des premiers essais je me souviens très bien que je triple marchais la première section avec notamment le croisé-décroisé, tellement facile que je me permettais même de clipper la paire dans le décroisé (vidéo mythique sur Youtube pour illustrer mes propos, avec les encouragements des Grenoblois)... Mais fatalement cette débauche d'énergie me coutait plus haut pour jeter au gros trou main droite au réta...

Rendons-nous à l'évidence, une optimisation s'impose !

Quelques sorties plus tard (il y a un an à peu près à cette même période de l'année) je retape un essai bien motivé : le croisé-décroisé tranquille, la section de fermeture sur les bi ça déroule, arrivé sur les petites écailles aïe ! l'onglée arrive (il faisait assez frais), c'est pas grave, j'avance ! Le jeté main droite dans le trou, ça passe, je serre la réglette main gauche, je ramène, relance main droite sur la dernière rampe de réglettes, ouuuh! ça caille ! je ramène et change de main, près à envoyer main gauche dans le bi final (un peu caché). J'impulse et donne tout ce que j'ai avec le peu de lucidité qu'il me reste, et là c'est le drame !! Je touche une fraction de seconde le bord du bi et le vois s'éloigner à la vitesse de l'accélération gravitationnelle avec à la clé un beau vol la tête en bas et un plat-dos entre la 2ème et 3ème paire. La classe !...
Les minutes suivantes et longtemps après dans ma tête je ressassais "Mais c'est pas vrai ? Je viens de faire l'effort d'un 8b sans l'avoir enchaîné. Pas de croix dans le carnet ! Les bouuuuuuules..."
Le lendemain complètement décalqué (et une fesse bleue qui a heureusement bien amortie la chute) je ne retenterais même pas d'essais. Ce n'est que partie remise. J'ai perdu une bataille, mais pas la guerre...

Après un printemps sans grimper (blessure au doigt), il me fallait une bonne remise à niveau pour affronter de nouveau la "bête". L'enchainement d'un autre de mes projets (La Tartine) courant octobre m'avait boosté le moral. Il fallait en profiter dans la lancée...

De retour à Buoux un mois plus tard, je n'avais qu'une seule idée en tête : lui faire sa fête !!
Échauffement express dans un 6b du Styx et dans La Rose (Des Sables - 7a, une autre rose à Buoux), et montée de paires point à point dans LA Rose : C'est où que c'est dur ??? ah oui, c'est l'enchainement... pardon ! Sauf qu'au premier essai de la journée je ne faisais plus le malin en tombant lamentablement au jeté après le décroisé (j'éprouvais des difficultés dans le croisé et ne comprenais pas pourquoi la main gauche me filait des doigts au mouvement suivant ?). Le mythe du clipage dans le décroisé était soudainement mort... Pareil pour le deuxième essai... Indéniablement quelque chose n'allait pas...
La prise n'a pas rapetissé, je suis a priori plus fort qu'avant, il doit y avoir une mamaille dans les pieds !?... Mais oui bien sûr, c'est ça ! Une remise au point avec le bon pied gauche pour croiser (celui qui m'allait si bien avant) et hop! Ça va bien mieux d'un coup, hein !?
L'essai suivant fût le bon avec je vous assure une concentration maximale sur tous les mouv', et notamment pour le dernier, vous savez pourquoi...

Bonne grimpe à tous en 2010 !!!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
JMC



Inscrit le: 16 Juil 2007
Messages: 659
Localisation: Bas-Rhin

MessagePosté le: 10 Jan 2010 - 22:39    Sujet du message: Répondre en citant

Je pense aussi que le sujet est intéressant, avec ou sans photos.

Ma plus belle croix en 2009 : L'ivresse décime, 6c à Klingenthal.

Parce qu'après ma rupture d'aponévrose au mollet gauche sur les dalles d'Ailefroide l'été 2008, je pensais ne plus pouvoir grimper dans le 6.
Parce que j'aime le grès rose, et Klingenthal.
Parce que cette voie est une ligne évidente qui attire l'oeil dès que l'on a gravi sa célèbre voisine, Le pilier de Barr.
Parce que c'est rare que je m'acharne sur une voie, mais là je la voulais tellement que j'y ai fait 11 montées en moule et 4 essais en tête (sur 4 ans) : dérisoire pour certains, très inhabituel pour moi.
Parce qu'elle me prouve que le surpoids n'est pas une excuse pour justifier une baisse de niveau, et que lorsqu'on veut, on peut.
Parce que j'aime la sensation d'"ivresse" que l'on ressent quand on fait une croix longtemps convoitée...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
BM



Inscrit le: 03 Sep 2009
Messages: 81

MessagePosté le: 12 Jan 2010 - 20:27    Sujet du message: Répondre en citant

Pour ma part ce serait le premier 7B de Güllich, "Batman" au Lämmerfelsen.

Une fin novembre typique de nos régions : pluvieuse, grise et humide... Une splendide après-midi d'automne, parfaite pour regarder l'inspecteur Derrick, dont la nationalité ne dénoterait pas en ces terres Pfalziennes...

Après une heure pour trouver la falaise (je parle aussi bien ouzbek qu'allemand, c'est dire ce que je comprenais dans le topo...), on arrive enfin. Un endroit comme je les aime, beau, désert et calme. Sauf exception, toutes les voies sont mouillées. Vu mon niveau et mon expérience dans la pose de coinceurs, le choix est restreint, ce sera la seule voie où je peux espérer arriver en haut aujourd'hui (en artif' j'entends), c'est-à-dire Batman. La ligne est évidente, sèche et de surcroit magnifique. Tel le héros, je me sens des ailes, et tente de m'échauffer dans la voie en mettant les paires. Belle déconvenue puisque je termine pendu dès la 3è dégaine, les doigts gelées, maugréant des insultes sordides concernant les prévisions météos françaises (pour un peu et en les croyant, je serais venu en short...)

Une fois à nouveau au sol, congelé mais heureux, un seul mot me vient à l'esprit : fantasmagorique ! En revanche, à enchainer, plutôt attendre ma réincarnation en Bruce Wayne...

Après avoir assuré ma vil comparse Catherine (tant son extraordinaire motivation, emmitouflée dans 14 couches de vêtements, peine à sortir...), je me lance pour un premier essai, non sans la conviction de tomber dès la deuxième dégaine (une de moins qu'à vue, c'est mon ratio personnel). Sous cette dernière, on frôle la crise tant j'ai du mal à trouver le maudit pied qui m'avait tant aidé auparavant. Le verdict est sans appel : je suis perdu dans la voie, tendu comme une crampe et franchement pas à mon aise. Après 2 minutes d'effort, je retrouve ce bon vieil appui plantaire, et me relance dans la suite. Et là tout bascule, je passe comme dans un état second ; les mouvements s'enchaînent presque naturellement, je passe le crux sans problème, nonobstant mes insultes (cris ?) concernant le froid et le vent. A vrai dire j'ai une telle onglée que je ne sens aucune prise (ce qui n'est pas plus mal, ça m'évite de cogiter sur le fait de les serrer ou non). C'est comme si le temps s'était arrêté, mon cerveau déconnecté, seul existe mon effort et le vent qui fait craquer les arbres. Je m'étonne moi-même de continuer d'avancer malgré mes bras "gros comme des montgolfières", et arrive enfin au repos qui marque (presque) la fin des hostilités. Quelques minutes pour me réchauffer les paluches via une méthode de vieux sioux (que la décence m'interdit de communiquer ici), et j'atteins enfin le relais de Batman, voie magique et majeure ... Et merci à Cat' pour l'assurage !

Une journée comme on les aime et qui nous font oublier toutes les autres de galère...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
BM



Inscrit le: 03 Sep 2009
Messages: 81

MessagePosté le: 12 Jan 2010 - 21:20    Sujet du message: Répondre en citant

et j'ai oublié l'essentiel, bonne année et meilleurs voeux pour 2010 !

bastien
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Renaud



Inscrit le: 23 Avr 2008
Messages: 7
Localisation: Nancy

MessagePosté le: 13 Jan 2010 - 12:55    Sujet du message: Répondre en citant

Pour apporter une petite pierre à ce grand Cairn de partage ^^

De mon coté des moments forts en 2009 il y en a eu plusieurs, et je ne pourrais ainsi isoler une seule réalisation. Je vais donc partager quelques moments privilégiés, passés avec certains d'ici...

Tout d'abord apres un accident été 2008 et un hiver très laborieux, tant physique que moral, la 'vraie' reprise pour des vacances en avril direction orpierre et montsant avec un beau groupe d'ami alsacien Smile
Et la, content d'avoir pu se sentir grimper, vivant sur le rocher, et une émulation super avec les amis. Pour les perf, rien de sensationnel, mais une reprise avec des combats et réussites jusque mon max d'avant...
Et c'est déjà pour moi un plaisir immense. Grimper ...

Puis vient l'été et quelques temps passé dans les gorges du tarn, avec des amis d'autres horizons (parisiens et dromois), un cadre démentiel, paysage de vacances et des rencontres extraordinaires. Un dernier jour rempli d'émotion avec l'enchainement flash de Kepp on movin', 57m, de la grimpe dans pratiquement tous les styles...envolée jusqu'en haut, la tête dans les nuages. Et ca a été épique, avec notamment un déluge à 2 dégaines du relais, obligé de ce reposer en dévers avec des rafales de vent qui vident la magn du sac et m'envoie de la pluie sur tout le corps. Et ca a fait ! mon plus gros combat, la voie la plus dure que j'ai grimpé à ce moment et flash...Encore merci Anna et Layla pour ce moment. Et agrémenté le soir d'un barbec avec la plupart des équipeurs du Tarn...Des moments magiques.

Des instants comme cela il y en a encore, ca a été le cas en revenant en alsace. Un week end en octobre et un autre en novembre. Revoir les amis et visiter par la même occasion la ligne qui me faisait le plus rêver ici : téléféérique. Et fin novembre, l'enchainement, ca parait presque facile, un chouette week end avec Fil et Ju à ce mettre des combats dans les dévers Wink. Mais aussi, l'arrivée à l'improviste de stan et émi juste au repos avant le crux final...Beaucoup d'émotion encore, que j'aurais aimé partager avec plus d'entre vous.

Alors merci à tous ceux avec qui je partage de superbes moments en falaise. Pour ces instants simples qui ont une grande force en moi. Pour ces découvertes que vous m'offrez.

Je voudrais aussi en profiter pour avoir une petite pensée en vers quelques uns avec qui je n'ai partagé ces derniers moments, comme Vince, tom, zaza et Rudy avec qui j'ai commencé et fais beaucoup de sorties. Mister TL et son acolyte antoine que je n'ai pas croisé depuis longtemps également...

On se voit bientot, par chez vous ou ailleurs !

Renaud
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Yann



Inscrit le: 19 Sep 2006
Messages: 384
Localisation: Brumath

MessagePosté le: 20 Jan 2010 - 00:46    Sujet du message: Répondre en citant

Le portfolio est en ligne :

http://www.escalade-alsace.com/portfolio/intro-portfolio.php?pid=24

Mais tout reste ouvert, vos témoignages ainsi que l'envoi de photos (qui seront ajoutées au Portfolio).
> ea.collaboration[at]gmail.com <
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
lizouille



Inscrit le: 20 Jan 2010
Messages: 1

MessagePosté le: 20 Jan 2010 - 01:22    Sujet du message: Répondre en citant

j'emboite le pas à ce cher renard. c'est vrai que ce poste me donne envie de partager avec vous.

pour moi, c la mythique chimpanzodrome printemps 2009. fréquentant le site du saussois depuis mes 13 ans,cette ligne sé imposé à mon esprit à différents titres. débutante à l'époque, elle mimpressionnait tout court et encore davantage quand je voyais mes potes dedans.
puis plus d'une décennie aprés et quelques progrès plus tard me voilà au pied de ce mur poussée par tom.je démistifie la voie. j'enregistre les mouv et les méthodes qui seront la clef car ma force physique ,elle, n'est pas légendaire..il me faudra plusieurs saisons pour pofiner les essais et concrétiser l'enchainement parfait. ce jour la, cri de joie en clippant la chaine, soulagée et euphorique. une étape..

coup de coeur à cette falaise du saussois où toutes les voies se méritent, où l'endroit m'apaise ainsi que pour l'ambiance, les expériences et les rencontres qui m'ont beaucoup enrichi.

autre souvenir marquant été 2009 frankenjura sud toujours avec tom. mur envoutant de l'atmulthal s'ofrre à mes yeux et je deviens complétement barge tant la beauté de la falaise me subjugue. l'endroit est désert. oublié des grimpeurs..? pourtant terrain de jeu trés prisé par nos ainés..
je m'atèle à une dalle lisse de 30m enchainé en 1979 par sieur gullich: "Mr magnesia". l'engagement est certain surtout dans le crux tout en sensation. un voyage dans une belle paroi un peu irréelle. mon mental aura été mon meilleur allié encore une fois.

merci à tous ceux qui m'ont fait écouvrir des beaux endroits. ciao
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     -> escalade-alsace.com Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3
Page 3 sur 3

 
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com



www.escalade-alsace.com