Le meilleur des cordes

© Escalade Alsace
Yann Corby

Interview in english
Interview in english


Propos recueillis par Florent Wolff

J'ai rencontré Alexandra l'été 2010, à Held Bräu, fameuse brasserie d'Oberailsfeld, au nord du Frankenjura. En discutant avec elle, je fus impressionné par ces récits, notamment sa sortie au sommet enneigé d'EL Cap, après premiers jours en paroi, à se démener avec les terribles fissures du Yosemite. Partons donc à la rencontre de cette grimpeuse souriante et polyvalente !


Alexandra, peux-tu te présenter ?
Oui, je m'appelle Dr. Alexandra Schweikart ! J'ai 28 ans, et je suis une grimpeuse, jusqu'au plus profond de mon coeur ! Docteur parce que je viens de soutenir une thèse dans les nanotechnologies, et grimpeuse car grimper est la chose la plus plaisante et la plus désirable de ma vie. J'habite à Bayreuth, non loin du fameux Frankenjura. Dès que j'aurais totalement fini mon travail, j'aurais beaucoup de temps, du temps que je veux employer à voyager à travers l'Europe, aux USA et en Australie, à la recherche de nouvelles aventures !


Où as-tu commencé l'escalade ?
J'ai appris à grimper dans la Forêt Noire, à Battert (Baden-Baden) et dans le Donautal, des falaises de la région d'où je viens. Mes parents ont commencé à grimper quand j'étais toute petite, donc ils m'emmenaient dans les montagnes, avec mes frères et soeurs. Depuis ce temps, j'ai beaucoup voyagé en Europe, Asie et Amérique.


Est-ce que le Frankenjura reste ta falaise favorite ?
Disons que maintenant, le Franken, c'est un peu chez moi. J'y adore l'escalade sur trous, ainsi que les murs techniques et à doigts. La nature y très belle, la nourriture et le logement sont bon-marché !
Mais j'adore les longues envolées en escalade sportive à Siurana, ainsi que l'escalade traditionnelle au Yosemite. Donc, je dirai plutôt que mes falaises favorites sont Siurana et le Yosemite, des endroits qui m'inspirent énormément !


Alexandra dans deux 8b du Franken [Photos : Johannes Ingrisch]


Quelles sont tes trois meilleures expériences d'escalade ?
1) La "Via Camillotto-Pellesier", dans la Face Nord des Tre Cime, Dolomites. J'ai essayé la voie 6 jours réparties sur 3 semaines, la météo était vraiment mauvaise, mais nous avons finalement enchaîné la voie, Dirk Uhlig et moi-même. Il s'agit d'une voie de 11 longueurs avec des difficultés jusqu'à 8a+/b, une escalade engagée sur des points qui ont parfois quarante ans, et sur un rocher de qualité "alpine"…
2) "West Face" sur El Capitan, 5.11b, 21 longueurs en un seul jour, à vue.
3) Mon premier 8b+ au Frankenjura, enchaîné ce lundi de Pâques, "Land of Confusion". J'ai commencé à l'essayer il y a 3 ans, mais seulement quelques séances, et cette année, je me suis sentie assez forte pour l'enchaîner !


Via Camillotto-Pellesier, 8a+/8b, Dolomites, seconde ascension féminine [Photos : Bernardo Gimenez]


Tu sembles particulièrement attirée par les voies de plusieurs longueurs ?
Oui, j'aime tous les styles mais les longues voies alpines et sur coinceurs restent mon escalade favorite. Le bloc est un super entraînement pour l'escalade mais si j'avais le choix entre un crashpad et une corde, je prendrais toujours la corde !


C'est difficile d'être une grimpeuse professionnelle en Allemagne ?
Je n'ai pas essayé d'en être une mais je pense que oui, c'est difficile de pouvoir vivre uniquement de l'escalade. Je ne suis qu'une grimpeuse sponsorisée qui reçoit du matériel de Mountain Lion, La Sportiva et DMM.


Quel est ton principal projet cette année ?
Tout n'est pas encore planifié mais, une fois que j'aurais complètement terminé le travail autour de ma thèse, je veux grimper le plus possible. J'espère trouver des itinéraires à ouvrir dans les Alpes, et je veux aussi répéter les classiques à Chamonix ! Je veux essayer des voies dure sur El Capitan, et j'aimerais beaucoup faire des expéditions au Canada, ou dans ce type d'endroits.


Merci Alexandra.

De superbes photos!!!
[Photo : Derek Thatcher]







www.escalade-alsace.com