Le meilleur des cordes

© Escalade Alsace
Yann Corby
DES DÉLICES ENGENDRÉES PAR LES RÉUSSITES


Retour Chronique


Chronique québécoise par Jean-Pierre Banville





Gère-Mène ne lâche plus la TV !
C'est les Olympiques mur à mur dans la maison.
Son sport favori : le curling.
Je vous avais bien dit que mon milieu de vie n'était pas normal.

Moi, je survole les épreuves, préférant skier que regarder skier.

Par contre, je ne peux m'empêcher de constater une chose : certains sports et leurs pratiquants semblent avoir beaucoup plus de plaisir que d'autres. Et cela, même en compétition olympique.
Regardez, pour voir, les compétitions de snowboards, de ski-cross, de skeleton.
Observez le sourire des participants, les échanges entre eux, les poignées de main et les claques dans le dos.
Maintenant regardez un sport comme le patinage courte piste ou, horreur, le hockey.
Observez les regards torves, les coups bas, le nationalisme exacerbé, le manque de savoir vivre.

Puissions-nous ne jamais en venir là!

Pour ceux qui ne le savent pas, l'Américain médaillé de bronze en demi-lune, Scotty Lago, a été expulsé du site olympique par les vieilles barbes des Jeux, suite à la publication de quelques photos prises lors du party qui a suivi sa victoire et celle de Shawn White, le médaillé d'or.

Avouez qu'il n'y a pas de quoi fouetter un chat!
C'est l'image du sport : le snowboard, c'est un party permanent et c'est pourquoi tant de jeunes sont attirés par le snow ou le skate. Être plus jeune, moi aussi…

Le skeleton? Le champion masculin est un Canadien, Jon Montgomery, et il est passionné tant par son sport que par son pays. Il s'est fait tatouer le drapeau canadien et le mot Canada sur son cœur, c'est pour dire! Et bien le gars s'est excusé à son plus proche adversaire d'avoir été exubérant quand il a vu les résultats sur le tableau d'affichage. Il s'est ensuite lancé à corps perdu dans une nuit d'enfer, un party du maudit.

La Canadienne favorite pour la même épreuve, arrivée quatrième, a convoqué une conférence de presse et, en pleurs, s'est excusée au pays tout entier pour ne pas avoir pas été à la hauteur des attentes des supporters. Elle est quatrième aux Olympiques…

Je dois accorder à Gère Mène que même le curling, les participants, semblent avoir beaucoup plus de plaisir que les patineurs, fondeurs et joueurs de hockey. Je vous suggère de regarder les équipes féminines de la Russie et du Japon. Non seulement elles ont beaucoup de plaisir mais on peut se demander pourquoi elles ne sont pas des mannequins professionnels. D'accord, je me calme…

Tout cela pour dire que le plaisir n'est pas totalement absent du monde sportif.

On peut se demander si les sports de montagne et leurs antennes compétitives ont autant de plaisir que Shawn White, Scotty Lago ou Jon Montgomery. S'il y existe autant d'esprit sportif. Moi, j'ai quelques doutes… on peine à reconnaître les performances d'autrui et on est très rapide à poignarder - dans les dos - nos idoles.

C'est pourquoi j'ai lu avec beaucoup de plaisir que Gérome Pouvreau avait répété Ganesh.
Oui, Ganesh, à Badami, en Inde.
Equipée par Alex Chabot, sans doute le meilleur compétiteur que la France ait eu.
Et celui qu'on s'est dépêché d'enterrer, d'oublier, de laisser pour compte suite à ses différents avec la Fédération.
Je ne me mêle pas de disputes lointaines… mais Alex est l'un des grimpeur les plus talentueux que je connaisse et l'ouverture de Ganesh,,, wow! Le site, le rocher, la ligne… rien de comparable sous le soleil. Enfin, difficile à trouver.
Ganesh : une ligne vite oubliée parce que c'est loin et que c'est pas en Espagne et parce que c'est Alex… peut-être?

Donc quand Gérome Pouvreau déclare que Ganesh est l'une des plus belles voies qu'il ait gravi, "un vrai bijou à l'échelle mondiale"… ça me fait plaisir et je suis content pour Alex.
Là, on reconnaît un homme de la même trempe de Jon Montgomery : pour une fois, en grimpe, on sait reconnaître l'effort et la vision!

Dans deux jours je m'envole pour Cocoa Beach en Floride. Une semaine à geler sur une plage de la Floride… quelle invention géniale que les wetsuits pour le surf! Et je vais visiter Cape Kennedy en entier, je vais dîner avec un astronaute puis assister au lancement d'une fusée portant un satellite.
Que ne ferait-on pas pour acheter la paix dans sa famille?

Pour tout dire, j'ai bien besoin de vacances…

Mais les prochaines, avec un peu de chance et un éditeur, ce sera en Alsace qu'elles auront lieu. En Alsace et ailleurs en France. Si le Dieu de l'édition est clément et les imprimeurs peu cherrant.


Pour terminer : EROSCALADE 2010 !!!
800 MOTS D'UNE HISTOIRE QUI SE RAPPORTE À L'IMAGE DIFFUSÉE SUR VOS SITES WEB.
Expédiez votre opus érotique à votre webmestre le plus proche.
Même les Suisses peuvent participer! Et les Belges aussi.

Pour les Italiens, la version italienne d'Eroscalade 2010 se tiendra au début de mon printemps, sans doute en mai. Je l'annoncerai dans une chronique future.
Les Anglais, quant à eux, ont refusé de jouer le jeu ce qui ne surprend guère Gère Mêne. Allez savoir…

La photo illustrant cette chronique : une première ébauche pour le concours Eroscalade. J'ai préféré celle qui parait maintenant partout : plus colorée, elle est terriblement plus attachante!
Merci à la personne qui a crée les images et que je ne peux nommer pour le moment.





JPB






www.escalade-alsace.com