Le meilleur des cordes

© Escalade Alsace
Yann Corby
[ ancien forum ]
 FAQFAQ   RechercherRechercher  Liste des MembresListe des Membres   S'enregistrerS'enregistrer   ProfilProfil   Messages privésMessages privés   ConnexionConnexion 

Crise du logement
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     -> escalade-alsace.com
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
TL



Inscrit le: 13 Juil 2007
Messages: 570

MessagePosté le: 16 Juin 2011 - 18:17    Sujet du message: Répondre en citant

JMC a écrit:
Comme je l'ai dit plus haut, les topos (papier ou en ligne c'est pareil) ne vont pas faire sortir les grimpeurs de leurs salles : ils vont juste répartir différemment les grimpeurs de falaises (et à mon avis dans le bon sens).
La surfréquentation est liée à l'attrait de la discipline et à la qualité de l'équipement, c'est tout.


Humm, oui, mais non...
La diffusion, et la qualité, de l'information est un facteur déterminant dans le phénomène de surfréquentation. L'exemple de la Pfalz est intéressant : voici un massif où l'équipement n'a pratiquement pas évolué depuis les années 70 (ou en tout cas, pas dans les proportions que nous connaissons en France). Et j'ai le sentiment que jusque vers 2008, la fréquentation restait relativement faible, malgré la qualité exceptionnelle des sites... L'équipement "aérien" y était pour quelque chose , certes... mais surtout la grande "opacité" des topos de Hans J Cron, pour le moins austères, sans photos, avec quelques rares dessins, n'allait pas dans le sens d'une ouverture de l'escalade à tous : il fallait vraiment être motivé pour décortiquer la bible de la Pfalz... Nous étions d'ailleurs fort peu nombreux à posséder un de ces topos... La sortie du très beau et "démocratique" topo de Panico/Jens Richter (qui au passage n'est qu'une sélection) a au contraire fait sauter pas mal de barrières : les photos, les falaises décrites avec précisions, les accès, etc, on jeté toute une nouvelle population de consommateurs de rocher vers le Palatinat... Donc surfrèquentation aussi, et parallèlement, recrudescence (pour ne pas dire explosion) des accidents (souvent mortels - 2 par ans (?)), puisque évidemment, la plupart des nouveaux venus étaient issus des salles d'escalade et complètement incompétent sur le rocher Pfalzsien.

Ce qui nous amène à la véritable raison de la surfréquentation, au delà de l'équipement en réalité : les salles de fitness vertical!
On a longtemps cru que les "grimpeurs" indoor (dans la porte?) ne sortiraient pas de leurs hangars cradingues, on a même réussi à faire croire que les SAE était la solution à la surfréquentation des sites naturels... C'est évidemment faux... Les gars, et les filles, sont sortis et ils sont avides de rocher... Et quelques soient leurs bonnes volontés et leurs bons sentiments, leur nombre (jamais vu) ne peut qu'être qu'une source de nuisance.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert



Inscrit le: 13 Juil 2007
Messages: 55

MessagePosté le: 16 Juin 2011 - 18:31    Sujet du message: Répondre en citant

BM a écrit:
Citation:
Ou alors déséquiper l'Alsace


Tom', tu me prends les mots de la bouche...


Bonne idée !
Je propose en ultra priorité de déferailler tous les intinéraires pèteux ou personne n'a j'amais et n'ira jamais grimper .........Certes, cela ne diminuera pas la surfréquentation
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
JMC



Inscrit le: 16 Juil 2007
Messages: 617
Localisation: Bas-Rhin

MessagePosté le: 16 Juin 2011 - 19:54    Sujet du message: Répondre en citant

TL a écrit:
La diffusion, et la qualité, de l'information est un facteur déterminant dans le phénomène de surfréquentation. L'exemple de la Pfalz est intéressant


Bien sûr que ce joli topo (qui orne ma bibliothèque) a joué un rôle considérable.
Mais sans lui... crois-tu que les grimpeurs "en surnombre" à la Pfalz seraient restés dans leur hangar ? ils seraient allé dans les VDN... et la fréquentation de nos falaises n'en aurait été que plus importante.

Citation:
Ce qui nous amène à la véritable raison de la surfréquentation, au delà de l'équipement en réalité : les salles de fitness vertical!


Là je te rejoins : la surfréquentation des falaises est le produit d'un effet de mode, et cet effet de mode pousse dans la résine.

Bref, ce ne sont pas nos falaises qu'il faut déséquiper, mais nos salles qu'il faut brûler (parait qu'ils ont déjà commencé à Marseille...)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Nicolas



Inscrit le: 03 Mar 2008
Messages: 134
Localisation: châtenois

MessagePosté le: 16 Juin 2011 - 20:33    Sujet du message: Répondre en citant

D'accord avec TL sur la responsabilité d'un topo... La mienne étant d'ailleurs plus qu'engagée, ayant un peu poussé jadis dans le sens d'un topo commun roc extreme caf ( ou JMTT/AB..) (qui plus est, la partie en allemand...)

"notre " ( ce sera tjrs un peu le mien...) topo est trompeur.Pour des grimpeurs, teutons, hollandais belges ou... provençaux (AK et ses milliers de potes potentiels), on lit sur certains sites:4c 5b 6a à la pelle, ou , au moins , en nombre raisonnable.

Arrivé sur place, on se rend compte que ce sont des cheminées, des fissures à l'équipement aéré (rétablissement à marlen, les voleurs..) des voies où la marche côtoie un pas de bloc pour franchir un ressaut, etc...Bref, des voies ou nombre de grimpeurs "débutants" ou "moyens" ( et certainement pas moins passionné que moi , TL, PW ou YOT, pas de connotation péjorative) vont prendre un but.

Résultat: sur un groupe de 5/6 visiteurs, souvent un seul capable de sortir la voie en tête sans se faire peur...D'où squattage de voies: si on tire la corde, personne ne la remonte.Ce n'est, évidemment pas un cas général, mais c'est assez fréquent.

La publication d'un topo est largement responsable de cette partie de la fréquentation. Je me suis déjà retrouvé au milieu de Bulgares, Hollandais , Belges Allds aux roches plates, seul grimpeur "local" (croyant être peinard).Ces grimpeurs n'y auraient jamais mis les pieds sans topo.

Pour des grimpeurs du nord qui souhaitent faire un WE en falaise en france, l'alsace a un attrait géographique évident: qques heures de routes en moins que le sud, avec l'espoir de la grimpe " à la française".

Encore une fois, pas de critique dans leur attitude: on a fait un topo, ils seraient bien b^tes de ne pas l'utiliser.. ( autre débat, les topos pirates..)

A+

Au fait, je cherche du monde pour lundi 20 am, n'importe où, pourvu que ce soit au krap ( et que la voiture soit rouge)

Nico
_________________
météor, rends moi fort
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Alexis B



Inscrit le: 09 Sep 2007
Messages: 38
Localisation: Strasbourg

MessagePosté le: 16 Juin 2011 - 22:12    Sujet du message: Répondre en citant

reste l'hiver.. ou même les Windstein, Langenfels et autres rochers ferrés sont déserts dès qu'on passe en dessous des 10 degrés (et ou même les compagnons de cordées sont parfois difficiles à trouver)

mais viendra le réchauffement climatique... tout fou le camp!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
THE



Inscrit le: 13 Juil 2007
Messages: 49
Localisation: Strasbourg

MessagePosté le: 16 Juin 2011 - 22:13    Sujet du message: Répondre en citant

A mon sens le topo ne recrute pas, il guide à travers des différentes possibilités.

Les SAE, eux, recrutent de nouveaux adeptes et remplissent plus surement les falaises que le plus beau des papiers glacés.

Après il faut être malin, en évitant les spots à la mode (quitte à y venir 1 ou 2 années plus tard) ou de jouer sur les horaires.

Je vous assure que grimpant régulièrement le Dimanche matin à partir de 8/9h00, on ne souffre pas vraiment de sur fréquentation...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
TL



Inscrit le: 13 Juil 2007
Messages: 570

MessagePosté le: 16 Juin 2011 - 22:38    Sujet du message: Répondre en citant

THE a écrit:
Je vous assure que grimpant régulièrement le Dimanche matin à partir de 8/9h00, on ne souffre pas vraiment de sur fréquentation...


Peut être, mais pour le site lui_même les conséquences sont les mêmes ! Pour prendre un exemple extrême : Margalef (où je ne mettrais plus jamais les pieds, même si ça porte bonheur) est saturé d'étrons et autres détritus à quelques mètres des falaises... "Dans un monde limité, la croissance infinie est une impossiblité technique, matérielle, écologique"...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
THE



Inscrit le: 13 Juil 2007
Messages: 49
Localisation: Strasbourg

MessagePosté le: 16 Juin 2011 - 22:51    Sujet du message: Répondre en citant

Question intéressante que tu soulève là, et je dois avouer que j'ai hésité entre deux réactions :
la première "basique" : Ach ! Il faut stériliser l'humanité ... (ok je sors)

La deuxième "j'espère moins basique" : Oui nous sommes confrontés au succès de notre sport. Je ne sais pas si nous devons en être heureux ou pas, mais en tant que passionné, je comprends que d'autres puissent l'être.

La difficulté spécifique à l'escalade (à la montagne en général) et que contrairement au foot ou au tennis nous ne pouvons pas construire des stades ou des cours.

Cela n'empêche pas quelques règles de savoir vivre telle que tu ne chieras pas aux pieds des voies, tu te contenteras de faire sur toi entre deux points.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
TL



Inscrit le: 13 Juil 2007
Messages: 570

MessagePosté le: 16 Juin 2011 - 23:10    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
quelques règles de savoir vivre

... voeu pieux... Je n'ai pas vu que le savoir vivre, la bienséance, étaient des valeurs à la mode...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
JMC



Inscrit le: 16 Juil 2007
Messages: 617
Localisation: Bas-Rhin

MessagePosté le: 17 Juin 2011 - 06:28    Sujet du message: Répondre en citant

On peut se poser une autre question : grimpeur outdoor depuis 30 ans, suis-je plus légitime sur les falaises que le grimpeur de salle qui vient essayer le rocher que nous n'avons cessé de lui vanter ?

La surfréquentation venant d'un effet de mode, une seule solution : lancer une nouvelle mode qui rangera l'escalade dans les tiroirs de la ringardise.

Quelqu'un a une idée ?
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
mb



Inscrit le: 05 Nov 2007
Messages: 27

MessagePosté le: 17 Juin 2011 - 07:54    Sujet du message: Répondre en citant

Longtemps, l'engagement se chargeait de la "ringardise"... (je préfère : le rôle d'épouventail)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
jeandekling



Inscrit le: 02 Aoû 2010
Messages: 78
Localisation: Klingenthal

MessagePosté le: 17 Juin 2011 - 10:22    Sujet du message: Répondre en citant

JMC a écrit:
On peut se poser une autre question : grimpeur outdoor depuis 30 ans, suis-je plus légitime sur les falaises que le grimpeur de salle qui vient essayer le rocher que nous n'avons cessé de lui vanter ?


Plus légitime en tant que local, je pense que oui. Quand je grimpe à Klingenthal à 1km de la maison familial où j'ai grandi, où ma mère et mes grand parents ont toujours vécu, et bien oui je suis chez moi.

Ensuite, de mon points de vue il y a au moins deux types de grimpeurs en salle. Celui qui est en club et qui grimpe en salle par nécessité et celui qui va en salle comme on va au cinéma. Les SAE aseptisé (genre moul obligatoire et grigri pré-installé) sont un non-sens. Je me souviens de ma première séance en club, le BE m'envoie dans une voie direct en tête et vol obligatoire.... Apprendre l'escalade avec des gens compétents et aguéris, et bien même en salle ça vaut le coup. Dans mon club de région parisienne, le BE est une figure mondialement connu de l'escalade de bloc. Et quand on grimpe avec lui en salle ou à Bleau, on en profite, on écoute, et on respecte.

Tout comme les topos gratuit et l'info en abondance, les SAE genre parc de loisir aseptisé ont un impact négatif sur la qualité des grimpeurs, leur compétence en falaise, leur autonomie et leur éthique.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
gxf



Inscrit le: 07 Déc 2007
Messages: 269

MessagePosté le: 17 Juin 2011 - 11:57    Sujet du message: Répondre en citant

Je partage totalement l'idée qu'il faut former les gens,
notamment avec un professionnel (BE Escalade ou Guide de Haute Montagne).

Grimper en moulinette avec un grigri pré-installé est une facilité commerciale mais en rien pédagogique.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Alexis



Inscrit le: 13 Juil 2007
Messages: 365
Localisation: Niederbronn

MessagePosté le: 17 Juin 2011 - 12:41    Sujet du message: Répondre en citant

jeandekling a écrit:
Tout comme les topos gratuit et l'info en abondance, les SAE genre parc de loisir aseptisé ont un impact négatif sur la qualité des grimpeurs, leur compétence en falaise, leur autonomie et leur éthique.

Quels topos gratuits??
Si je suis ton raisonnement il n'y a ques les amis d'Armand, Laurenzo, Didier, Yann, etc....qui devraient pouvoir grimper dans des falaises tenues secrètes...Heureusement ces derniers ont fait le choix du topo qui permet à tous de grimper partout où c'est autorisé.

C'est vrai que certaines falaises sont surfréquentées le weekend (seulement quelques mois par an), mais pas plus que les chemins de randonnée.
Allez grimper au Hohenfels, au Point de vue, au Rappenfels et vous serez tranquilles.

Personnellement ce qui me choque beaucoup c'est le nombre de topos allemands (qui est une copie de celui des VDN) que l'on voit au pieds des voies.
Quelqu'un aurait une bonne idée pour expliquer, sans agresser, aux propriétaires qu'ils ont fait le mauvais choix. Car aucun centime ne revient en Alsace pour l'équipement, c'est du business à 100%.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
gxf



Inscrit le: 07 Déc 2007
Messages: 269

MessagePosté le: 17 Juin 2011 - 12:48    Sujet du message: Répondre en citant

De passage à Offenburg (Trek Haus), Karlsruhe et Vienne en Autriche
j'ai pu voir uniquement le topo allemand des Vosges.

Sans doute faudrait-il que le topo français soit en vente dans les magasins
étrangers ...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     -> escalade-alsace.com Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
Page 3 sur 4

 
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com



www.escalade-alsace.com