Le meilleur des cordes

© Escalade Alsace
Yann Corby
DE LA REPRODUCTION CHEZ LES CUCURBITACÉES


Retour Chronique


Chronique québécoise par Jean-Pierre Banville





Je ne vous conterai pas d’histoires : la vie sexuelle des cucurbitacées est d’une monotonie!

Il ne se passe rien ou si peu… une saison entière à végéter en attendant de monter en graines.

Pour plus d’action, je suggère l’étude des gastéropodes qui peuvent avoir un sexe ou l’autre ou les deux ou pas du tout.

Les cucurbitacées se vautrent dans les jardins en exhibant une silhouette provocante mais ce n’est que de la frime. Ils sont froids, insipides et n’apportent qu’un minimum de vitamines essentielles tellement ils sont gorgés d’eau. Et je ne mentionne même pas le niveau pitoyable de leur conversation…

Les cucurbitacées feraient d’excellents politiciens s’ils avaient le don de la parole, vous ne croyez pas?

Tout est donc dans l’image!

Regardez le président américain.

Tous les Européens à qui je parlais durant la campagne électorale U.S. attendaient des miracles en très peu de temps.

Je leur disais que c’était un politicien sans expérience du monde mais, comme il était aux antipodes de son prédécesseur, tout le monde voyait en lui Le Sauveur.

Je suis un athée militant… je en crois pas aux sauveurs… et pas plus aux politiciens.

On ne se rend pas aux portes de la Maison Blanche sans avoir l’approbation des pontes de l’un des deux grands partis. Et jamais sans avoir prouvé une fidélité indéfectible au Credo de ces partis politiques. 

Vous attendez encore les miracles, hein?

Les politiciens… l’image… l’argent…

Quand je lis que Marco Scolaris a donné des chaussons d’escalade aux entourloupetteurs du CIO pour promouvoir l’entrée de l’escalade dans la grande famille olympique, je me dis qu’il faut alors tenter de répondre à l’interrogation d’une maxime latine bien connue.

QUI PRODEST???

 

Qui en bénéficie? Who gains? Qui va empocher? Où est l’entourloupe?

On va me dire – comme ce fut le cas lors de ma chronique précédente – que je suis un vieux gros con…

J’accepte le ‘’vieux’’ et le ‘’con’’ mais certainement pas le ‘’gros’’!

Donc ça va faire avancer quoi, toute cette affaire?

Les fédérations vont pouvoir demander plus d’argent au gouvernement, l’escalade étant désormais un cas de raison d’État.

Les athlètes vont demander plus d’argent à leurs sponsors car ils vont représenter la patrie aux Jeux.

Les manufacturiers vont désormais demander plus cher pour un équipement ayant l’aval du Comité Olympique tout en cherchant à faire fabriquer à moindre coût.

Certains designers de mode vont se lâcher lousse  pour créer des *uniformes* dignes de nos athlètes que chacun pourra ensuite acheter au magasin grande surface du coin. Uniformes fait en Asie à 100% , comme c’est le cas pour ceux des athlètes du Team Canada, une honte nationale!

Au mieux, un minimum d’argent percolera vers les falaises. Au mieux, tous les jeunes attirés par la compétition resteront sagement dans les salles et ne viendront pas en falaise. Au mieux on pourra cacher assez longtemps les malversations des juges lors de compétitions – vous vous souvenez des cas en gymnastique, en patinage artistique et en plongeon. Au mieux, le président du CIO ne sera pas à la solde des services secrets d’une nation étrangère belliqueuse. Au mieux on en connaîtra jamais les sommes versées aux délégués internationaux pour influencer leurs votes lors du choix des lieux de compétition.

Les chaussons donnés par Marco Scolaris semblent s’attacher avec du velcro. Le velcro, dans sa partie crochets, s’attache à tout ce qui est effiloché. J’aurais préféré, pour cet exercice, de bons vieux lacets. Ils restent propres plus longtemps…

Je n’en dirai pas plus sur cette triste affaire. Je suis pour les Olympiques dans la mesure où les Jeux se déroulent à Olympie aux quatre ans et qu’on restreigne considérablement le nombre de sports présentés. Plusieurs sports internationaux ne sont pas olympiques et vivent très bien grâce de leur dynamisme intrinsèque. On y brasse même plus d’argent que dans le monde de la montagne!

Le CIO porte maintenant des chaussons. Ils peuvent maintenant se diriger vers d’autres sommets.

Qui prodest?

Une nouveauté chez les libraires : ‘’Sur les Falaises de Grès’’, le topo exhaustif des Vosges du Nord.

Un des plus beaux topos sur le marché, une perle d’érudition, des photos incroyables, un style digne des grandes maisons d’édition.

Oui, le livre a été écrit par des amis mais je défie quiconque de trouver un topo possédant ce niveau de langage. Où, ailleurs, relever une phrase telle que celle-ci :

‘’Si la piste d’Olympie fut tracée à la mesure du pied d’Héraclès, les voies dures de la carrière de Dossenheim le furent souvent à celle des phalanges de Pierre Bollinger, le demi-dieu de l’escalade régionale.’’

Achetez! Achetez!! Une œuvre d’art déguisée en topo d’escalade.

Puis allez visiter les falaises des Vosges.

Ce lancement me fait regretter le niveau zéro de l’écriture en montagne et escalade.

Nous sommes tombés bien bas et si j’applaudis la plume de Simpson en anglais, je ne peux que chercher vainement le prochain ‘’Annapurna, premier 8000’’. Le prochain ‘’Les Conquérants de l’Inutile’’. Vous savez, ces livres qui nous ont fait rêver…

Il est probable que la littérature de montagne soit disparue en même temps que l’Aventure … on ne découvre plus ni sommets ni déserts, on ne foule plus l’inexploré. Est-ce que l’aventure est ce 9b+ trois mètres à coté du dernier 9a+ ayant été enchaîné sur une falaise à la mode? Je ne le crois pas… Il faut se résigner : la dernière exploration sera celle de l’Espace et la technologie y étouffera tout héroïsme.

Toutes ces caméras qui nous observent sans répit, tous ces règlements, toutes ces interdictions, cette tiédeur dans notre vie, ce nouveau principe de précaution étouffant notre élan vital.

Quelques millions d’années et les cucurbitacées nous supplanteront dans cette lutte pour la survie qu’est l’évolution.

Ils vont finir par grimper hors des murs du potager et se lancer à la conquête de la planète!

Pour eux, ce sera une nouvelle Aventure!




JPB






www.escalade-alsace.com