Le meilleur des cordes

© Escalade Alsace
Yann Corby
DE L’USAGE DES MAMELLES DE L’ETAT


Retour Chronique


Chronique québécoise par Jean-Pierre Banville





Laissez moi vous souhaiter tout ce que vous méritez pour cet An de Grâce 2010 !
Des falaises, des cascades, des montagnes, des voyages, des tonneaux de Malvoisie et la satisfaction de tous vos désirs charnels.

Désirs charnels … qui a vu la nouvelle Miss Nice-Climb ? La Miss janvier …
J'ai demandé en vain le nom de la propriétaire dans l'espoir de prendre contact.
On me dit que je suis trop vieux.

En fait, il se passe tellement peu de choses dans le monde de l'escalade et de la montagne qu'il faut bien revenir aux priorités essentielles.
Le sexe. Les voyages.
Tout le reste n'est que vaines futilités . Jeux de l'esprit . Illusions passagères .
Je comprends que tout soit calme dans notre Monde : le réchauffement climatique frappe l'Europe de plein fouet.
Le continent européen est couvert de neige et ne se réveillera à l'escalade qu'en mars.
Il y a bien quelques compétitions intérieures mais les compétitions, est-ce vraiment de l'escalade?

Je voulais vous parler d'un rapport de l'ENSA paru il y a un mois ou deux : ''Les sites naturels d'escalade : la démarche française de gestion''.
S'il est des insomniaques parmi vous, je vous engage à lire ce rapport.
S'il y a des gens qui soupçonnent que la lourdeur bureaucratique sera la perte de la France, je vous engage à lire ce rapport.
S'il y en a qui jugent que les tentacules de l'État s'immiscent dans toutes les sphères de l'activité, je vous engage à lire ce rapport.

Je lis entre autre que l'aménagement concerté de 130 voies d'escalade dans un site vous a coûté, collectivement, 110,000 Euros !
Ailleurs, un rééquipement, 50,000 Euros !
La prochaine fois, appelez moi : je vous charge le billet d'avion et les points, je loge chez l'habitant et je fais les 130 voies gratuitement. On va s'en tirer pour 12,000 Euros avec le vin blanc. Et je connais plusieurs équipeurs qui seraient heureux de telles vacances.

Voyez-vous, quand on travaille avec l'argent des autres, c'est toujours trop cher.
''Small is beautiful'' qu'ils disaient dans les années 70. Ce n'est pas la simplicité volontaire de ceux qui n'ont pas d'ambition mais bien l'utilisation maximale du potentiel au moindre coût.
Travailler avec l'argent des autres est l'apanage de l'État. Et de ses suppôts.
On a souvent l'impression d'une gratuité car l'argent apparaît comme tombant d'une nuage, suite à d'interminables danses et contorsions devant des autorités dites compétentes. Les suppôts…
Mais c'est un vil mensonge : cet argent provient de vos impôts et pourrait être utilisé ailleurs ou confortablement laissé dans votre bas de laine.
Les mamelles de l'État sont plantureuses mais vous travaillez tous jusqu'au quatorze juillet pour les engraisser et ce n'est qu'ensuite que l'intégralité de votre salaire vous revient.
Ne serait-il pas sage de pécher par prudence et de maximiser le potentiel offert par la communauté?
D'autant plus que rien , dans ce rapport, ne parle des sauvetages en falaises . Amenez les pompiers! Vite la gendarmerie !

Je vous réfère au clip suivant qui traite de bénévoles italiens qui font du sauvetage en falaise depuis des années.
Tous sont bénévoles. Il y a toujours un service de secours sur la falaise en question , le Muzzerone.

C'est 1 de 2 : vous pouvez voir la suite sur le 2/2 à droite.
Jamais, dans le rapport de l'ENSA, je n'ai lu la mise sur pied d'une telle équipe. A noter que Davide Battistella et quelques uns faisant parti de son groupe ont été envoyés au Sri Lanka lors du tsunami il y a quelques années. Et ils ont sauvé des vies…
Pas mal mieux que la création d'une autre couche de décideurs qui tentent de gérer l'offre des activités de pleine nature… vous ne trouvez pas?
Avons-nous besoin d'autres fonctionnaires? Les mamelles de l'État ont le dos large!!

Mon docteur m'a dit de ne pas m'énerver…
Passons donc à la partie culture : qui a lu le livre de monsieur Sylvain Jouty ?
''Alpinistes Extraordinaires''
Je vous le recommande fortement. Un peu de culture alpine ne fait pas de mal. Si je peux mettre la main sur Sylvain Jouty dans les prochaines semaines, je vous promets une entrevue.
Mes alpinistes préférés dans le livre?
Marc Théodore Bourrit pour sa volonté à faire connaître le Mont Blanc et la montagne en général.
Albert Smith pour sa vision montagnarde et son sens des affaires.
Aleister Crowley pour sa vie en général (j'ai toujours aimé les illuminés … on se demande pourquoi).
Bill Tilman pour son excellence en alpinisme ( bien que je le soupçonne de n'avoir pas aimé la gent féminine ce qui est contraire à mes principes, Warren Harding étant le lapin du groupe).

Si vous avez un livre à lire dans les prochaines semaines, ''Alpinistes Extraordinaires'' devrait vous combler. Moi, il m'a fait rêver.

Je pourrais vous parler des malheurs d'Haïti et tenter de relativiser les vôtres. Les miens aussi.
Une seule chose : nous, on va s'en sortir. Pour Haïti, j'en suis moins sûr. En fait, je n'y crois pas. Il y a trop d'argent en jeu, trop de gains à faire, trop de politiciens véreux. Déjà les ''preachers'' américains et les scientologues sont débarqués en force pour s'occuper d'orphelinats : dois-je comprendre qu'ils pourraient siphonner une partie de l'aide internationale en créant ex-nihillo de bonnes œuvres? Gère-Mène n'arrête pas de me dire que je soupçonnerais ma mère de garder pour elle les meilleurs biscuits tellement je suis méfiant. D'ailleurs je les compte, ses biscuits…
Et puis, Haïti, il y a des falaises ? Vous ne me croirez pas mais l'année dernière j'ai fait le pays en entier sur Google Earth pour y trouver des falaises. Rien de concluant … et personne ne peut me dire si des falaises propres à l'escalade existent dans la Perle des Antilles. A l'époque, nous allions en République Dominicaine faire du surf et je me demandais si, de l'autre coté de la frontière, il n'y avait pas des falaises qui n'attendraient que quelques scellements. Si vous avez des informations sur le sujet, écrivez-moi… les photos sont appréciées …

Avouez que du tourisme d'escalade en Haïti, ce serait quelque chose!

Oui, je trouve que le milieu de l'escalade est comparable à un de leurs zombies haïtiens : pas de battement cardiaque, pas de signes vitaux, un électroencéphalogramme plat, un début de rigor mortis. Sans doute à cause du mauvais temps, de neige, de froid, de pluie : le réchauffement climatique…
Le zombie sortira de son cercueil au mois de mars (pour vous) ou au milieu de mai (pour moi).
Mais il rêve à quoi, le zombie, dans son cercueil?

Au sexe, bien entendu !!!!!

Il y a une semaine, j'ai reçu une petite image que m'a envoyée une amie de La Main Blanche.



Je vous lance un défi.
Pour passer le temps jusqu'à la mi-mai, vous allez écrire une petite histoire inspirée de l'image.
Pas plus de 800 mots… Pas plus de 800 mots…
Ce doit être un petit texte érotique. On doit pouvoir y retrouver l'image.
Pour le reste, vous avez une imagination débordante, je le sais bien.
Je ne nomme pas la créatrice de l'image - pour le moment - pour lui donner l'opportunité de participer à ce petit concours. Elle n'en sait rien, du concours.

Qui dit concours dit des gagnants. Et pour le gagnant il y a un prix.
Pour le moment, je ne sais pas ce que sera le prix ni qui seront les ''sponsors'' de l'exercice.
Mais je promets de trouver à l'intérieur du mois qui vient.

Alors, qui veut participer?

Moi, ce que je vais faire pendant ce temps?
La première semaine de janvier, j'étais à faire rire de moi par les phoques lors de mes tentatives de surf dans l'Atlantique, juste au nord d'Halifax. Avec un wetsuit dans une eau à 0c .
La dernière de février, j'irai tenter ma chance surfistique avec les alligators de Floride, à Cocoa Beach, pour que le Bizarre ait la chance, une fois dans sa vie, de voir un lancement de fusée.
Non, pas de glace cet hiver! Je skie en alpin quatre fois par semaine, les soirs, et les pistes sont bien assez glacées comme ça!
Trop de d'escalade de glace crée, non une dépendance, mais bien une lassitude tellement c'est répétitif.

Je vous laisse donc à vos claviers en espérant recevoir le plus d'histoires possibles.
Peut-être serait-il possible de les mettre en ligne en quelque part et d'organiser un vote populaire ! A voir.

Envoyez vos textes à escalade.alsace[at]gmail.com



JPB






www.escalade-alsace.com